Comment acheter un bien immobilier "liquide" avec un budget contraint ?

par Marie JULIEN | 20 août 2015
Eureka Paris immobilier - balcon rue Alexandrie - chasseur appartement

Un bien immobilier "liquide", c’est un bien immobilier qui se revendra facilement et rapidement ! Mais, c’est aussi un bien qui bénéficiera en premier d’une envolée des prix et qui ne sera touché qu'en dernier par une baisse du marché.

Un bien immobilier "liquide", c'est par exemple, un appartement clair, calme, disposant d’un plan rationnel, situé de préférence en étage élevé avec ascenseur, au sein d’une copropriété bien tenue et dans un quartier sympa ! 

Seulement, ces produits sont rares à la vente à Paris et leurs prix sont toujours plus élevés que les autres biens situés dans leur périmètre géographique.

Toutefois, il est possible d’acquérir un bien immobilier "liquide", avec un budget contraint. Voici 7 conseils : 

 

  1. Fuyez les biens immobiliers cumulant plus de deux ou trois gros défauts : étage élevé sans ascenseur, vis-à-vis, petites fenêtres, mauvaise orientation, bruit, éloignement des transports en commun, etc. Néanmoins, en fonction de votre profil (âge, besoins, situation familiale, etc.), acceptez des compromis avec discernement. Certains « défauts » n’entacheront pas (ou peu) la liquidité de votre bien. Par exemple : pour les petites surfaces, l’absence d’ascenseur au delà du 3e étage, notamment dans l’hyper-centre de Paris, n'est pas très pénalisant.
  2. Achetez un bien immobilier cohérent ! Autrement dit, un appartement avec une bonne adéquation entre surface et usage. Cela peut être un appartement de réception de 100 m2, ne comprenant qu’une seule chambre, à condition qu’il soit situé dans un immeuble prestigieux, à une adresse huppée. L’important, c’est que ça soit logique ! Certes, ce bien n’intéressera qu’une cible étroite d’acheteurs, mais il se revendra toujours facilement auprès de ce micromarché. En revanche, détournez-vous des biens immobiliers ayant, à la fois, les caractéristiques d’un appartement de prestige (bel immeuble, cachet, beaux volumes, etc.) et de gros défauts structurels (étage bas, longs couloirs, sombre, donnant sur un axe bruyant, situé à une adresse n’intéressant pas la clientèle naturelle de ce type de bien).
  3. Privilégiez la qualité du plan, bien plus que le nombre de mètres carrés ! Entre un 2 pièces bien agencé, ensoleillé de 32 m2 à 11.000 € le m2, et un 2 pièces avec de l’espace perdu de 40m2 à moins de 9.000 € le m2, dans le même quartier, la bonne affaire n’est pas forcément celle que l’on croit ! 
  4. Concentrez-vous sur ce qui est structurel et qui ne pourra être modifié même si vous faites des travaux : l’étage, la hauteur sous plafond, l’orientation, l’emplacement des murs porteurs, etc. Et ne vous laissez pas piéger par la décoration, l’équipement ou l’ameublement !
  5. Ne vous limitez pas à un quartier ! Mieux vaut acquérir un bien de qualité dans un quartier un peu excentré qu’un bien alambiqué dans le centre de Paris ! Même s’il y a des quartiers où la demande est particulièrement forte, il existe dans chaque arrondissement parisien des micro-quartiers constituant des valeurs sûres. Un appartement en étage élevé, lumineux et calme, avec une vue dégagée, situé dans un coin agréable du 19e arrondissement, devrait se vendre toujours plus facilement qu’un bien sombre, bas de plafond, donnant sur cour, dans le 6e arrondissement.
  6. Ne cherchez pas la « bonne affaire » en voulant acquérir un bien immobilier à un prix proche du prix moyen du m2 ! Acheter un bien immobilier « liquide », c’est déjà faire une « bonne affaire » : parce que c’est un placement sûr, et parce que, si cet appartement est bien choisi, vous allez y ressentir au quotidien, une vraie qualité de vie ! 
  7. Ne payer que le juste prix ! Un bien immobilier « liquide » s’achète évidemment plus cher que les autres biens. Toutefois, il ne faut pas le surpayer, sinon vous ne réaliserez pas de plus-value en le revendant à moyen terme ! Et anticipez les frais futurs auxquels vous devriez faire face (appartement à rénover, travaux à effectuer dans les parties communes, etc.) Prenez en compte tous ces paramètres avant de faire une offre d’achat.

Enfin, pour trouver un bien « de qualité», il faut surtout être réactif car même si vous acceptez quelques compromis, les biens immobiliers « liquide », s’ils sont proposés à un prix correct, se vendent souvent en quelques jours, parfois même dans la journée de leur mise en commercialisation !

Commentaires

Bravo pour la qualité et la…

Bravo pour la qualité et la synthèse de vos articles.
J'envisage l'acquisition d'un bien immobilier sur Paris pour mes enfants. Je suis originaire de la région Bordelaise et je connais mal le marché parisien. Ces informations me seront d'un véritable appui.

Bonjour Christine,…

Bonjour Christine,

Merci de votre message. Nous espérons que vous trouverez un bien immobilier qui vous donnera satisfaction à Paris.

 

Je viens de découvrir votre…

Je viens de découvrir votre site qui est très intéressant. Merci !

Merci Agnès ! 

Merci Agnès !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.